Jeuxvideo-world

[Test] Farming Simulator 17

4 Novembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Si vous appréciez le monde agricole et les jeux vidéo, vous devez certainement connaître la licence Farming Simulator. Depuis plusieurs années et sur un grand nombre de supports, la licence développée par Giants Software et édité par Focus Home Interactive ne cesse de séduire les joueurs avec à la clé un succès commercial pour chaque opus. Pourtant, malgré d'évidentes qualités, le titre contient un bon nombre de défauts et surtout un concept qui pourrait nous faire dire qu'il s'agit d'un jeu de niche. Visiblement, le public touché est plus large que prévu, d'où un épisode presque annuel de la licence. Après Farming Simulator 15, la PlayStation 4, la Xbox One mais aussi le PC disposent depuis peu de Farming Simulator 17 avec on l'espère un tas de nouveautés et d'améliorations. L'épisode ultime ? (Version PS4 testée pour ce test)

Avec ce nouvel épisode, on attend forcément de nombreuses améliorations et carrément une révolution pour donner une dimension supplémentaire au jeu et potentiellement séduire un public encore plus large. Visuellement, on reste mitigé face au résultat proposé malgré de nombreux efforts visibles. En effet, la volonté de faire progresser l'aspect visuel est bien là, avec un souci du détail plus important et une finition plus convaincante. On pourra par exemple apprécier la qualité de la modélisation des différents véhicules du jeu que ce soit sur l'aspect extérieur ou intérieur avec des tableaux de bord qui fourmillent de petits détails que les fans apprécieront, c'est une certitude. Le niveau de salissure est plus important, les traces au sol après un passage sont également visibles, c'est du détail mais cela permet de gagner grandement en réalisme. Le cycle jour-nuit est bien de la partie, et le travail sur l'éclairage est net progrès pour nous offrir une belle lumière.

D'une manière générale, les textures sont moyennes, si les véhicules sont soignés, certaines parties du décor se montrent parfois baveuses dans les textures. Le jeu semble moins terne que les années précédentes avec une palette de couleurs plus grande et plus réaliste. L'interface est quasiment identique à celle de la version précédente mais avec tout de même quelques ajustements positifs pour rendre la gestion de certains aspects agricole plus confortable. Au niveau du terrain de jeu, ce nouvel opus comporte deux maps dont l'une d'elle est réellement inédite. En effet la plus petite des deux maps est un vilain recyclage de la version gold de Farming Simulator 15. Elle se nomme Sosnovka (Style européen, ville russe) et dispose d'une conception classique et plus limitée par rapport à la grande et vraie map du jeu : Goldcrest Valley. Pour celle-ci, c'est un style américain qui est de la partie avec surtout un équilibre dans son level-design.

En effet on trouve logiquement de nombreuses plaines exploitables, des montagnes, des forêts mais aussi une petite dimension urbaine avec la présence d'une petite ville avec un commerce. Si là aussi on note quelques améliorations, le moteur physique conserve toujours un retard par rapport à ce que l'on est en mesure d'attendre pour une version next-gen. Certaines collisions offrent toujours un résultat très particulier et donc loin d'être réaliste. Quelques petits bugs sont de la partie mais nettement moins qu'au lancement des épisodes des années précédentes, une bonne nouvelle. Autre détail technique qui démontre les progrès et une grande stabilité du titre, sa fluidité. Avec cet épisode on parvient à obtenir un joli 60fps qui offre un confort non négligeable à l'expérience de jeu.

Du côté de gameplay, le principe est inchangé. Vous devez toujours gérer une exploitation de A à Z avec, vous vous en doutez, une partie financière délicate. Au fil des épisodes, la licence a offert une plus grande variété dans les activités possibles au sein de votre exploitation. Vous pourrez donc cultiver et moissonner de nombreux types de grains et plantes. Vous pourrez aussi partir dans l'élevage avec les animaux principaux de la ferme ou encore partir dans une exploitation forestière, la nouveauté de l'opus précédent. Au niveau des cultures, on note l'apparition du tournesol et du soja en guise de nouveauté. Pour l'élevage, en plus de la poule, du mouton et de la vache, on pourra désormais s'occuper du cochon. La partie forestière n'a pas spécialement évolué dans son contenu mais plutôt dans la gestion des marchandises. En effet, si vous pouvez effectuer des déplacements en pick-up ou en camion dans le transport, une nouveauté fait son apparition : le train. Clairement, cela semble étrange du moins dans son intégration. La possibilité de négocier avec une entreprise ferroviaire pour le transport de vos ressources forestières n'est pas une mauvaise idée, au contraire.

Sauf qu'ici, vous êtes en charge de conduire le train, vous vous retrouvez donc à bord d'une locomotive pour assurer le transport. Cette composante est tout de même étrange par rapport au concept du jeu, aucun agriculteur ne conduit des trains pour transporter sa propre marchandise, on s'écarte de la réalité au profit de la variété. Néanmoins, cette nouveauté est amusante et ne pose aucun problème dans la jouabilité, cela se conduit aussi facilement que les véhicules. Autre nouveauté, la possibilité de passer par la location d'équipements plutôt que d'investir sans avoir une retombée à court terme et causant ainsi des soucis financiers. Une fonctionnalité très appréciable et qui s'avère même la plus intéressante de cet opus par rapport au concept de base.

On peut désormais se servir de ses mains pour déplacer des objets. Cela peut paraître basique mais c'est une nouveauté toujours sympathique et qui permet d'agrandir cette jouabilité en sachant que l'intégration de cette nouveauté s'accompagne d'un mini-jeu marrant : le basket-ball. En effet à l'occasion de la possibilité d'interagir avec ses mains dans les différentes tâches de l'exploitation, vous pourrez jouer sur un terrain de basket-ball lors de vos déplacements en ville, un détail amusant. L'expérience de jeu est donc nettement plus variée et complète que les opus précédents. Par contre on regrette toujours cette ambiance fantomatique où l'impression d'être dans une ville complètement déserte est toujours là, dommage. Et lorsqu'on peut découvrir quelques automobilistes sur les routes, l'IA n'est vraiment pas réaliste. 

Et le contenu alors ? Il progresse de manière très conséquente avec là aussi des nouveautés qui risquent de plaire aux fans mais aussi à d'autres joueurs. Tout d'abord, il faut savoir que le jeu comporte 250 véhicules différents pour un total de 75 constructeurs dont : Massey Ferguson, Challenger, Valtra, Fendt... Au lancement, on dispose de trois choix concernant la difficulté : facile, normal et difficile. Le choix va influencer la dimension financière du jeu. Par contre, ceux qui espéraient découvrir des objectifs à suivre, des missions plus ou moins scénarisées, ceux-ci seront déçus car ce n'est toujours pas le cas dans cet épisode. La progression est donc totalement différente et bien plus libre, vous êtes lâché dans cet univers agricole où il vous faudra apprendre le potentiel de chaque machine, de l'environnement et avoir un sens des affaires.

A l'image d'un GTA-like, le jeu vous propose de partir à la recherche d'objets cachés dans la carte, cette année il faudra trouver 100 pépites d'or. Si les constructions sont toujours aussi nombreuses (éoliennes, atelier, kärcher, silos...), quelques nouveautés dans la personnalisation et l'identité sont de la partie. Dans cet épisode, vous pouvez désormais choisir si vous incarnez un homme ou une femme, un choix inédit dans la licence. Une petite personnalisation est également offerte mais se limite à quelques coloris, on pouvait espérer bien plus sur ce point. Toujours d'un point de vue cosmétique, il est désormais possible de customiser les véhicules en modifiant par exemple la peinture des jantes. Mais l'énorme nouveauté de cet épisode sur les consoles de salon, c'est la possibilité de profiter des mods !

Attention, la liberté ne sera pas totalement identique à ce que l'on peut voir sur PC mais ce contrôle des développeurs possède un atout indéniable : la fiabilité du contenu de la communauté. En effet, vous pourrez donc en passant par un simple menu dans le jeu, récupérer des mods du jeu et ceci gratuitement. Les mods en ligne seront au préalable contrôlés par les développeurs ce qui permet d'éviter les catastrophes de certains mods sur PC (sauvegardes, bugs...). Enfin, si l'expérience de solo ne vous tente pas, vous pouvez toujours jouer en coopération jusqu'à 6 joueurs en ligne, un bon moyen de profiter des joies de la campagne avec ses amis. Evidemment, les trophées et succès sont toujours d'actualité avec la présence d'un trophée platine et des 1000G.

On finit par la partie sonore de ce nouvel opus de la série. Si certains ne voient pas vraiment les attentes d'un point de vue sonore, les fans attendent beaucoup de cette partie. En effet, quoi de mieux que de retrouver les fidèles bruitages des différents engins agricoles, ainsi que les différents bruitages lors de déplacements selon l'état du sol. Alors oui cela relève du détail et concerne exclusivement les fans, mais il est bien difficile de refuser une pointe de réalisme qui se montre convaincante pour ce nouveau volet. Grosse nouveauté pour cet opus d'un point de vue sonore : la présence d'une radio. Si vous avez besoin d'un peu de musique dans votre tracteur, ce sera désormais possible.

Il est désormais question d'une radio avec 4 stations différentes : Country, Rock, Pop et Electro. Quatre styles complètement différents qui devraient suffire à plaire à tous les joueurs, en sachant que chaque style comporte une quinzaine de morceaux différents. Les joueurs PC peuvent évidemment pousser l'expérience sonore plus loin afin de la rendre plus personnelle selon ses goûts musicaux, cette partie est pour l'heure encore restreinte sur consoles de salon, mais nul doute que de nouveaux progrès seront visibles dans les prochains épisodes.

Farming Simulator 17 est une nouvelle version qui s'offre une multitude de nouveautés et d'améliorations mais sans être une révolution pour autant. Il faut tout de même avouer que les développeurs parviennent avec succès de faire progresser le concept. Il reste tout de même une certaine marge de progression sur le plan visuel ainsi que le gameplay mais les bases sont solides et la variété est au rendez-vous. Le contenu est encore plus impressionnant que les opus précédents avec notamment la présence des mods, une force indéniable pour les versions consoles qui n'en profitaient pas jusqu'à présent. Et que dire de la bande-son qui s'offre quelques stations de radio si l'on veut masquer les bruitages fidèles des différents engins agricoles. Si vous aimez la série, vous pouvez foncer sans aucun problème. 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 15/20
Gameplay : 15/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 14/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 15/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article