Jeuxvideo-world

[Test] Final Fantasy XV

8 Décembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après plusieurs épisodes séduisants mais très différents, les fans attendaient avec impatience un nouvel épisode de la saga Final Fantasy. Une attente longue, très longue même jusqu'à que la fin du mois de novembre 2016 s'annonce comme une délivrance auprès des joueurs. Oui, cette fois-ci c'est vrai, Final Fantasy XV est de sortie sur PlayStation 4 (version testée ici) et Xbox One. Disponible depuis le 29 novembre en version physique et en version digitale (plusieurs versions dont l'une comporte le season pass pour profiter des futurs contenus solo et multijoueur du jeu), il est maintenant l'heure du bilan afin de connaître le potentiel de ce nouvel opus qui risque certainement d'être un joli cadeau de Noël pour un grand nombre de joueurs, à moins que l'on soit face à une petite déception... Verdict ?

Avant de commencer sérieusement à parler du jeu, je précise que le test limite au maximum un éventuel spoil du jeu. Le but est simplement d'émettre un maximum d'informations et un avis sur la globalité du jeu sans donner de détails pouvant gâcher la surprise et la découverte du monde proposée par Final Fantasy XV. Les précisions émises dans le test ne seront donc pas forcément inédites puisque celles-ci sont déjà apparues dans plusieurs vidéos officielles ou lors d'une démo. Vous n'avez donc pas à craindre à un quelconque spoil, quelques noms de personnages, objets et lieux seront tout de même de la partie, avec un léger synopsis de la dimension scénaristique du titre. Mais au-delà de ces quelques éléments précis, on s'efforce de donner une impression tout en restant assez vague. On va donc commencer par parler de la réalisation de ce quinzième épisode, et là clairement... Grandiose ! Cette nouvelle aventure nous plonge dans le monde d'Eos, un univers gigantesque qui signe le retour d'un vrai monde ouvert, pour le plus grand plaisir des fans.

Comment ne pas tomber sous le charme de cette ambiance ? Des couleurs somptueuses et nombreuses, des effets de lumière saisissants, et que dire de la direction artistique de cet épisode. En plus d'être immense, ce monde est varié avec différents reliefs, différents environnements de la plaine à la montagne en passant par des décors intermédiaires comme des plateaux, des villes, des grottes. On pourra y voir une dimension magique étincelante avec des effets visuels géniaux avec par exemple la présence de différentes particules qui renforcent chaque image que le joueur  peut admirer. Le travail visuel ne s'arrête pas là, on découvre avec joie la présence d'une météo dynamique (pluies, brumes) et d'un cycle jour/nuit. Techniquement le résultat est peu moins brillant mais ce n'est pas surprenant compte tenu du retour d'un monde ouvert. On pourra effectivement constater un peu d'aliasing ou encore du clipping. Mais cela reste finalement un détail car d'un autre côté les textures se montrent rassurantes, les animations sont excellentes et la distance d'affichage du monde d'Eos est bluffante et promet des vues splendides.

Vous aurez donc compris que la réalisation est à la hauteur malgré quelques logiques petits détails perfectibles mais qui seront susceptibles d'être corrigés au cours de futurs patchs (un patch à fait son apparition) dès la sortie du jeu. Avant d'évoquer quelques précisions au sujet de l'exploration, on va tout d'abord évoquer le système de combat ainsi que son orientation et sa richesse. Vous vous en doutez sûrement mais le système de jeu est loin d'être fidèle à ce que l'on pouvait voir sur les premiers épisodes de la licence à savoir du tour par tour. On bascule désormais sur un action-RPG avec une richesse suffisante pour dégager un charme capable de nous faire oublier le passé de la licence en matière de jouabilité. Non seulement c'est subtil mais surtout c'est varié, amusant et finalement technique et tactique. Loin d'être bourrin, le jeu propose plusieurs possibilités offensives et défensives pour parvenir à remporter le combat.

On a donc différentes attaques selon les armes, la variation des attaques s'effectue avec la croix multidirectionnelle. On peut, que ce soit pour attaquer ou défendre, maintenir la touche réaliser l'action souhaitée en continu. Très pratique lors d'une intention offensive, ce choix est plus discutable au niveau de la défense car si l'esquive automatique est efficace, mieux vaut maîtriser la parade pour un résultat plus décisif. Au niveau des commandes, on pourra également découvrir une touche pour les sauts, une autre pour une attaque spéciale nommée Assaut Éclipse (ce type d'attaque consomme par contre de la jauge PM qui correspond au Point Magie). Avant de parler légèrement de la magie, il faut également mentionner la dimension tactique offerte par le jeu. Parfois la solution ne sera pas d'afficher une grosse arme ou une magie redoutable mais simplement de contourner son ennemi. Concernant les points magie, il faudra se mettre à couvert pour que la jauge face le plein, à moins de faire usage d'un objet plus simple et rapide mais forcément limité.

En matière de magie, il vous faudra passer par une phase de récupération d'essences élémentaires pour ensuite synthétiser et obtenir un sort. Cela implique une réflexion sur la pertinence du sort vis-à-vis de l'adversaire car si vous vous voulez équiper un sort, il faudra se priver d'une arme. Vous n'êtes pas seul en combat, non seulement vous pouvez compter sur une excellente IA mais surtout le système de combat permet de procéder à des attaques en coopération, un régal en matière de mise en scène. Enfin un bonus ultime est susceptible de faire son apparition, ce n'est pas systématique mais cela exige une condition pour espérer découvrir ce bonus : être proche de la mort. En effet il existe un système d'invocation divine qui permet d'avoir une aide absolument monstrueuse si vous vous apprêtez à perdre. D'un point de vue plus technique, on pourra reprocher quelques temps de chargement encore un peu long mais également quelques petits problèmes de collisions, rien de bien méchant.

On note des progrès au niveau de la gestion de la caméra par rapport aux démos, tout en restant encore perfectible. Même constat au niveau de la lisibilité des combats, parfois frustrante. Au niveau de l'exploration, elle se présente sous deux formes. Comme vous avez certainement pu le voir lors de différentes vidéos, il sera possible de se déplacer à bord d'une superbe voiture... qui n'aime que la route et pas le hors-piste. Il s'agit donc d'un pilotage automatique où vous choisissez simplement la direction, il ne faudra pas s'attendre à faire des cascades et des balades comme un GTA-like, voitre voiture est collée à la route. Du coup, pour profiter de la surface du jeu, des balades à pieds ou alors monter sur un chocobo, votre 4x4 à plumes dans cet épisode.

En matière de durée de vie et donc de contenu, ce nouvel épisode s'en sort bien même si la trame principale en ligne droite n'est pas spécialement énorme. Il vous faudra entre 30 et 40 heures pour venir à bout de l'histoire en se contentant uniquement des missions principales et de quelques quêtes annexes. Sauf que parcourir le jeu en ligne droite ne possède aucun intérêt, ce serait passé à côté de plusieurs lieux, quêtes et personnages qui valent complètement le détour tellement le jeu est soigné même dans contenu qui pourrait sembler secondaire. Déjà le monde est immense, découvrir chaque recoin nécessite énormément de temps. Le jeu propose plusieurs types de quêtes, avec d'un côté des quêtes de chasse où le but est de simplement éliminer un ou plusieurs ennemis dans un endroit précis afIn d'obtenir un peu d'argents (la monnaie du jeu s'exprime en "gils"). On a d'autres types de quêtes, comme celle qui exige une approche discrète et donc une mission infiltration, ou encore celle dont un personnage demande de partir à la recherche d'un objet.

On pourra aussi faire des demandes spécifiques comme le nettoyage d'une zone complète ou de se lancer dans une activité très précise. La variété est suffisante pour qu'il n'y est pas un sentiment de répétitivité dans l'action et les objectifs à accomplir. Une variété renforcée par certaines conditions de lancement pour certaines quêtes. En effet grâce au cycle jour/nuit, il faudra parfois attendre que l'environnement soit sombre pour se lancer dans une quête. Ce n'est pas qu'un changement d'ambiance, ce cycle offre également des créatures différentes en fonction de la journée, et vous allez rapidement préférer le jour tellement ces fameux démons sont redoutables la nuit, rendant les missions encore plus compliquées. Dans vos nombreuses phases d'explorations, vous ferez régulièrement face à des combats face aux soldats, peut-être même un peu trop souvent. Il y a un léger problème d'équilibre dans le lancement de combat, on a parfois l'impression d'enchaîner les phases de combat sans pouvoir réellement progresser dans l'exploration, c'est un peu lourd et pénible d'autant qu'un combat n'est jamais gagné d'avance.

Tout au long de votre périple, vous allez remporter de l'XP ainsi que des points de compétence à chaque prise de niveau dans le but d'améliorer votre personnage via un système de sphérier avec des compétences, des aptitudes... Pour acquérir l'expérience obtenue durant votre journée, il faudra dormir dans une caravane ou un hôtel payant, un rythme à adopter très rapidement. On pourra également découvrir de petites activités annexes propres à chaque personnage et dont certaines sont intéressantes. Par exemple Noctis peut pêcher, Prompto peut prendre des photos et surtout Ignis peut faire la cuisine et donc préparer des plats. Ceux-ci offrent des effets bénéfiques temporaires avant un combat à l'image de ce que propose la licence Monster Hunter par exemple. D'une manière générale, le jeu offre une multitude de sorts, compétences, aptitudes, équipements et notamment les armes avec surtout des armes spéciales nommées "armes fantômes" dont durée d'utilisation est limitée mais rechargeable et surtout dont l'efficacité est redoutable par rapport à une arme classique. 

Un épisode qui dégage un charme fou autant par son visuel que par son gameplay mais aussi par son ambiance sonore envoûtante, rien que ça. Et pourtant sans aller jusqu'à dire que l'on avait des craintes, on pouvait tout de même se poser des questions sur le résultat de la bande-son. En effet, pour la première fois dans la licence Final Fantasy, c'est la compositrice de la série Kingdom Hearts (Yoko Shimomura) qui s'est occupée du traitement de sonore de cet épisode. Le résultat est splendide, on pourra entendre une multitude de tonalités, de mélodies qui invitent au voyage et accompagnent à merveille un périple comme celui de Noctis dans Final Fantasy XV. L'intégralité de la bande-son est à la hauteur avec une place importante dans l'exploration mais aussi dans l'action, un vrai bonheur musical. Une immersion garantie et même accentuée par les bruitages extrêmement soignés pour ce nouvel opus, que ce soit dans les animations des protagonistes ou des décors. Une magnifique cerise sur le gâteau intervient pour la bande-son, il s'agit évidemment des doublages.

Vous aurez donc le choix entre le doublage Français (oui c'est une grande première !), Anglais et Japonais. Même si évidemment le doublage japonais reste le meilleur, le doublage Anglais et surtout le doublage Français sont clairement à la hauteur, une belle surprise. Enfin, on termine par parler du scénario. Pas d'inquiétude, on ne va absolument pas dévoiler un élément spécifique de l'histoire, la surprise est conservée. Je vais donc simplement dire que l'on découvre Noctis et ses amis dont l'aventure s'annonce périlleuse au sein d'un conflit. Noctis n'est pas un enfant comme les autres par rapport à sa famille au sein de la société. Celui-ci a donc un avenir tracé qu'il va devoir assumer et surtout conquérir.

Ainsi ce personnage va faire l'objet d'une belle progression dans son comportement passant d'un jeune qui manque de sérieux et d'expérience pour petit à petit dévoiler des progrès et grandir en prenant conscience de la situation. Excepté son destin, on peut affirmer que cet univers poétique est la force du jeu et contribue à rendre l'histoire attachante même si son déroulement et certains passages sembleront incohérents. On ne va même pas évoquer la fin de l'histoire, tant celle-ci est capable de dégager une impression différente d'un joueur à un autre, libre à vous de juger celle-ci selon vos attentes et votre compréhension de l'aventure qui mérite clairement qu'on lui accorde du temps.

Final Fantasy XV est une immense réussite, si pour certains c'était une évidence, il faut tout de même avouer que le déroulement de son développement pouvait laisser craindre le pire. Cela dit, le jeu n'est pas parfait dans sa finition et son équilibre mais ce sont des petits détails dont la plupart feront l'objet d'un correctif au cours des prochaines semaines pour rendre le jeu extrêmement proche de la perfection. En tout cas l'expérience de jeu offerte par ce nouvel opus est fabuleuse que ce soit au niveau de sa réalisation, sa direction artistique, son univers, son gameplay passionnant, sa bande-son séduisante et son histoire attachante. Même le contenu est à la hauteur avec de nombreuses activités annexes en plus d'une trame principale dont la longueur s'avère plus qu'honnête. Un Season Pass est de la partie pour renforcer le travail d'écriture, le contenu avec notamment une dimension multijoueur... Non seulement la magie opère mais en plus elle garde quelques secrets prometteurs pour les prochains jours, un régal pour les joueurs et notamment les fans.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 17/20
Gameplay : 17/20
Durée de vie : 18/20
Bande-son : 19/20
Scénario : 17/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 18/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article